La Nouvelle Tribune

Licenciement abusif dans une fondation internationale : deux employés remerciés après 20 ans de service

Espace membre

Le scenario est digne d’une épicerie dirigée par des féodaux d’une autre époque. Invités pour des séances de concertation comme l’ensemble du personnel, deux employés d’une fondation internationale seront licenciés par un simple courrier et sans préavis.

Deux licenciements assez surprenants viennent d’être opérés dans une fondation internationale de la place qui intervient dans les domaines de la gouvernance et des droits de l’homme. Vendredi dernier, deux employés ont été licenciés sans aucune forme de procédure.  Alors qu’ils étaient convoqués pour une séance de concertation, ils se sont vus remettre simplement des lettres qui leur notifient leur licenciement. Dans la même soirée, une note de service a été prise pour informer que les deux employés ne font plus partie du personnel à compter de ce jour. Et plus grave, il leur est demandé dans ces lettres de prendre les dispositions pour vider leurs lieux de travail dès la réception de ces courriers. Un licenciement qu’ils jugent abusif et inhumain puisqu’ils ont passé chacune 20 ans de service dans cette fondation et n’ont jamais reçu d’avertissement, ni de blâme pour une faute quelconque. De sources proches de la fondation, aucune raison n’a été avancée pour expliquer ce dégraissage subi. Aux deux employés licenciés, il leur a été simplement dit que le siège de la fondation qui a fait une évaluation du personnel. C’est donc à l’issue de cette évaluation que cette décision a été prise. Les deux employés infortunés affirment qu’ils n’ont jamais entendu parler d’une telle évaluation et qu’ils ont toujours fait leur travail avec soin et professionnalisme. Irrités et abasourdis par ce comportement inhumain, ils entendent faire usage de toutes les voies de recours à leur disposition pour que justice leur soit rendue par cette fondation qui, paradoxalement, lutte pour le respect des droits de l’homme et de l’Etat de droit.