La Nouvelle Tribune

Après un an à la tête de la Sbee : Hounkpatin remet la société sur les rails

Espace membre

 

Pour sa première année d’exercice, Marius Zacharie Hounkpatin Directeur général de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) a déjà insufflé une nouvelle dynamique à la société en y introduisant de nouvelles réformes.

De 18 milliards de fcfa de dette à la date du 25 mai 2011, date de la prise de fonction du Dg Marius Hounkpatin, la Sbee est passé à 8 milliards de fcfa de dette aujourd’hui avec 2 milliards de bénéfice. Ceci grâce à la bonne gestion et au leadership de son actuel Dg Marius Zacharie Hounkpatin. Et pour en arriver là, il a fallu que le Dg  initie quelques réformes comme la création d’un poste de Secrétariat Général, la séparation du patrimoine des approvisionnements et le renforcement de contrôle des régions par la création des quatre zones d’intervention. On peut noter aussi la création d’une cellule de gouvernance d’entreprise et du contrôle de gestion et l’éclatement de la Direction régionale du Littoral en deux Directions. Cela a permis une meilleure gestion des dossiers et une fluidité du travail. Plusieurs actions sont aussi à mettre à l’actif du Dg Hounkpatin. Avec doigté, le Dg a conduit la couverture énergétique lors du 1er août à Natitingou, le pèlerinage à Dassa et surtout la visite du Saint Père, le Pape Benoît XVI au Bénin. Sous son impulsion et avec le soutien effectif du président de la République Boni Yayi, il a eu l’extension du réseau électrique dans certaines localités du pays. Entre autres localités on peut citer Matéri, Tigniti, et Koussoucoingou dans les départements de l’Atacora/Donga ; Nikki, Sori et Binor dans les départements du Borgou/Alibori; Zè, Zinvié et Minatinkpon dans l’Atlantique ; Adjara, Zogbédji et Hounhpo dans le Mono / Couffo ; Agbangnizoiun, Ouèssè et Ouédèmè dans les départements de Zou/Collines ; Avagbodji, Agbogbé et Sota dans l’Ouémé/Plateau. A tout ceci il faut ajouter l’introduction d’un nouveau système de facturation qui connaît quelques difficultés pour défaut de sensibilisation. Mais le Dg est en train de corriger le tir à travers la rencontre qu’il a eue avec les associations des consommateurs et les leaders d’opinions, des émissions sur les chaînes de radios et de télévision.