La Nouvelle Tribune

Haac : Anne Vincent pour renforcer la collaboration, Houdou Ali pour la promotion des langues locales

Espace membre

Si la Représentante de l'Unicef Anne Vincent a fait le déplacement du siège de la Haac vendredi dernier pour une plaidoirie d'une meilleure collaboration, Ali Houdou l'a fait pour une lettre de recommandation du Réseau national de promotion des langues nationales, auprès des médias.

Avec une délégation composée de trois personnalités de l'institution qu'elle dirige, Anne Vincent représentante de l'Unicef a tenu vendredi dernier une séance de travail avec le président de la Haute autorité de l'audiovisuelle et de la communication (Haac) Théophile Nata et quelques-uns de ses conseillers. Pour Anne Vincent, il était question de faire le point de la collaboration entre l'Unicef et la Haac et voir comment travailler d'avantage ensemble pour plus de rapprochement. La collaboration était essentiellement centrée sur la formation des journalistes à la problématique de l'enfant (les droits de l'enfant, les conventions et les problèmes d'éducation). Ensuite, il a été question de comment les deux institutions peuvent avancer ensemble pour permettre de faire des radios communautaires un relais de l'Unicef auprès des populations. Le troisième point de cette rencontre porte sur les enfants reporters formés par l'Unicef avec l'appui d'autres partenaires. En effet, l'Unicef a formé des enfants sur la pratique du reportage audiovisuels. L'idée est de permettre à certains enfants de parler à d'autres pour plus d'écoute et d'intérêt. Il est important que ces enfants formés puissent travailler dans des cadres plus appropriés comme la radio, le journal où ils pourront être bien encadrer et mieux faire leur travail de reporter.

La seconde délégation qui a été l'hôte de la Haac ce vendredi est celle du Réseau national de promotion des langues nationales pour l'unité nationale et le dialoguer universel. Après être reçu par les présidents de la Haute Cour de Justice, du Conseil Economique et Social et du Médiateur de la République, le réseau a rencontré le président de la Haac qui en dehors de son titre est un pionnier de la lutte pour la promotion de nos langues nationales. «Nous sommes venus surtout pour demander en plus du soutien matériel, que le président nous recommande auprès des médias publics et privés pour que nous puissions animer une rubrique libre sur le thème ''Langue : nation et développement''», fulmine Ali Houdou président du réseau. Content de l'intérêt que porte les membres de cette institution et des remarques faites par les conseillers, les membres du réseau sont repartis convaincus que leurs doléances trouveront satisfactions.