La Nouvelle Tribune

La régulation de la presse écrite au cœur d’une réflexion

Espace membre

Du 24 au 26 avril 2012, cotonou abritera un séminaire régional  du Réseau  des instances africaines de régulation de la communication (Riarc). En prélude à ce séminaire qui portera  sur la régulation de la presse écrite, le comité d’organisation a présenté vendredi dernier, au siège de la Haac, un point de presse.

«Défis et enjeux de la régulation de la presse écrite», c’est le thème du séminaire régional sur la régulation de la presse écrite que la Haac s’apprête à organiser du 24 au 26 avril 2012 à Sun beach hôtel de Cotonou. En  prélude au  présent séminaire le comité d’organisation, à sa tête, Mr Moïse Bossou, conseiller au sein de l’institution, était face à la presse, vendredi 20 avril passé pour en donner un avant goût. Selon le conseiller Bossou, le séminaire permettra d’offrir aux instances de régulations membres du Réseau  des instances africaines de régulation de la communication (Riarc), un cadre de réflexion en vue de mieux appréhender la problématique de la régulation de la presse écrite dans tous ses aspects –législatif et règlementaire, technique, technologique…-.  Entre autres objectifs en perspective, à la sortie de ce séminaire, les régulateurs auront des pistes de réflexion et des exemples de bonnes pratiques pour une meilleure régulation de la presse écrite. Cette initiative régionale n’est pas tombée des nuées. C’est à l’issue de la 6ème conférence des instances de régulation de la communication d’Afrique qui s’est tenue du 15 au 18 décembre à Arusha en Tanzanie que le Bénin a été désigné pour organiser ledit séminaire. D’ailleurs, nous apprend Mr Bossou, la cérémonie d’ouverture sera présidée par Aboudraman Ousman,  vice-président en exercice du Riarc. Il est à noter qu’outre les représentants des trente trois (33) pays membres du Riarc, des universitaires et des professionnels des médias ayant des compétences avérées de la thématique présenteront des communications.