La Nouvelle Tribune

Avantages et inconvénients de la consommation de l'huile de palme

Espace membre

Très utilisée dans la consommation alimentaire et autre, l’huile de palme est une huile végétale extraite par la pression à chaud de la pulpe des noix de palme. Cette huile,  contrairement à d’autres aussi comestibles, joue un rôle primordial dans la santé humaine en même temps qu’elle peut être nuisible.

Fabriquée à base de noix de palme et sans ingrédients chimiques, l’huile de palme est très naturelle comme le beurre de karité et d’autres. Riche en vitamine A, E et O, elle reste aussi très riche en substances naturelles nutritives et bénéfique pour la croissance et la santé. C’est une panacée pour la santé humaine. Pour Didier Amoussou un consommateur de ce produit, «l’huile de palme bue à une quantité relativement importante atténue chez une personne empoisonnée les effets nuisibles des tocsinnes du poison pris». A en croire Marie Quenum, une revendeuse et consommatrice au marché sainte Rita, cette huile fait du bien à la femme enceinte en améliorant par ses éléments nutritifs, la santé du fœtus. En plus a-t-elle dit,  «un mélange avec du sel, est un remède efficace contre la toux chez un enfant». Aussi, ajoute-t-elle, «la consommation de l’huile de palme permet d’améliorer les troubles de vision et apporte assez de vitamines à la santé».

D’après les explications de Laurinda Santos, esthéticienne à Cotonou, «l’huile de palme est utilisée dans la fabrication de quelques produits cosmétiques. Ces produits traitent les peaux, les rendent lisses et souples». «L’huile de palme est très utilisée en occident dans le cosmétique notamment les fonds de teint. Elle est très résistante à l’oxydation, supporte les températures élevées jusqu’à 180°C et reste solide à la température ambiante. L’huile rouge contient 10 fois plus de carotène que les carottes et 30 fois de carotène que les Tomates.  Consommer cette huile, c’est ralentir le processus de vieillissement en protégeant la peau contre les rayons Ultra Violet (uv)» lit-on sur www.seneweb.com. D’utilité plurielle, cette huile rentre dans la préparation de beaucoup de produits alimentaires tels que les biscuits croustillants, les barres de chocolat. Ce produit dérivé d’un long processus de transformation est utilisé dans les ménages pour la préparation de quelques mets.  Il est souvent utilisée pour la préparation des légumes, du crincrin, du gombo, pour faire la friture …  « Moi j’utilise l’huile rouge souvent pour préparer les légumes car elle donne du bon goût et rend facile la digestion» affirme Pierrette Akoyi résidant à Akpakpa Sodjatimè.

Toutefois des inconvénients aussi

Selon le site www.nopalm.org, en soit, l'huile de palme n'est pas mauvaise. Mais sa consommation excessive entraîne des problèmes de santé. Son utilisation ultra fréquente dans les produits des supermarchés amène alors rapidement à la consommer en excès, favorisant l’obésité et l'apparition de maladies cardio-vasculaires. « L'huile de palme brute, de couleur rouge contient une quantité folle de carotène - alpha et bêta -  500 à 700 mg/kg : plus que dans la carotte ! Cela confère à l'huile de palme vierge des vertus très appréciées par les peuples des pays producteurs : bon pour le cholestérol,  diminue le stress oxydant,  réduit la pression artérielle, etc. Malheureusement l'huile que nous retrouvons dans nos produits de consommation courante a été raffinée, perdant 80% de son carotène. Pire : après cuisson (qui lui confère une couleur blanche) : la graisse perd presque tout le carotène restant. En occident, les industriels utilisent de l'huile raffinée qu'ils cuisent pour leurs préparations donc nous ne profitions pas (ou très peu) de ces vertus. On entend souvent parler d'acides gras trans : on les retrouve parfois dans la liste des ingrédients au supermarché, sous le nom de « matières grasses hydrogénées ». L'hydrogénation provoque la mutation des acides gras en acides gras trans. Ce procédé est utilisé par les industriels pour rendre la matière grasse plus stables et plus faciles à utiliser. Mais l'impact de cette technique sur la santé humaine est dangereux : elles favorisent les dépôts de plaques d’athérome (essentiellement constituée de cholestérol) qui sont un danger pour le cœur et les vaisseaux sanguins. » indique le site