Automédication : l'abus du paracétamol (doliprane) peut être dangereux pour la santé

La Suède a décidé de retirer des grandes surfaces le paracétamol pour cause d'intoxications. Il ne s'agit pas de problème lié au médicament lui-même, mais à la consommation frénétique qu'en font les clients depuis sa mise à disposition sans ordonnance dans les grandes surfaces. 

On ne le dira pas assez, un médicament n'est pas une confiserie. Le paracétamol en est l'illustration. Combien de fois n'avons-nous pas pris du paracétamol alors qu'on en avait pas forcément besoin? L'accès facile à ce médicament, surtout dans certains pays, où il n'est pas nécessaire d'avoir une ordonnance pour s'en procurer a fait plier la Suède. En effet, avec 40% d'intoxications en plus sur une période de quatre ans, les autorités sanitaires du pays ont décidé de prendre le taureau par les cornes. Et pour y arriver, il a donc été décidé d'empêcher l'accès sans l'avis d'un spécialiste, un pharmacien ou un docteur.

Il faut dire que les risques liés à l'abus du paracétamol (également contenu dans du Doliprane, du Dafalgan ou de l'Efferalgan) ne sont pas anodins, dans certains cas, les patients peuvent développer des problèmes d'insuffisance hépatique (issus de la destruction des cellules du foie). L'automédication, d'une manière générale doit être évitée, et la consultation d'un spécialiste est vivement souhaité quand des problèmes de santé se font sentir.