La Nouvelle Tribune

Interview exclusive avec l’Honorable Nassirou BAKO-ARIFARI, Superviseur général de la CPS-Lépi

A lire

Afrique du sud : Jacob Zuma choqué des inégalités entre noirs et blancs malgré la fin de l’apartheid

Il y a pire que le terrorisme islamiste selon Bill Gates

se connecter
se connecter
A l’endroit de la population béninoise, mon appel est que chaque citoyen considère cette opération comme la sienne. Consacrer quelques minutes  à répondre à un agent recenseur, c’est préparer la garantie de ses droits civiques pour les dix ans à venir. Qu’ils n’aient pas d’inquiétude ; présents ou absents, l’essentiel est que l’on trouve quelqu’un dans le ménage qui puisse parler aux agents recenseurs. C’est sur quinze jours, chacun peut prendre des dispositions même avec un voisin pour assurer son recensement. A tous ceux qui sont en voyage, il n’y a pas de souci à se faire, ils seront recensé pour peu qu’un formulaire de témoignage est signé pour eux. Pour les Béninois de l’extérieur, il y a une opération spéciale qui est prévue et qui va bientôt démarrer.

A l’endroit de la classe politique, je dis que nous avons déjà réalisé le parcours à 90%, et je peux affirmé qu’il y un consensus sur ce que nous sommes en train de faire. Les reste du chemin à faire sera aplani pour que tout le monde y soit l’aise.

Je voudrais remercier les médias pour leur engagement et leur accompagnement, mais surtout, les exhorter à donner de l’information positive sur ce processus. A force de vouloir mettre en exergue rien que ce qui est négatif, ils ne contribuent pas informer le citoyen pour qu’il se fasse une bonne opinion.

A l’endroit de tout le monde, je voudrais dire que cette mission est une mission citoyenne, nationale, patriotique ; la Lépi est un outil de modernisation de notre système politique, de notre démocratie, et surtout de l’état civil de notre pays, car à partir de 2011, nous entrerons dans l’ère des passeports biométriques, des cartes d’identité biométriques et l’opportunité de la Lépi nous permet d’entrer de plain-pied dans la modernité.  Engageons-nous tous pour sa réussite !

 

Propos recueillis par Olivier ASSINOU et Marcel ZOUMENOU