La Nouvelle Tribune

Victor Prudent Topanou, ministre de la justice et porte-parole du gouvernement

A lire

Gambie : après sa démission, Jammeh remercie son “vrai” ami

LA GRANDE RUPTURE du Dr Yacouba FASSASSI

se connecter
Les gens relient plutôt cette situation au nom respect de l’orthodoxie financière par le gouvernement.
On ne peut pas nous taxer de non respect de l’orthodoxie financière. Nous avons fait la preuve de notre capacité à bien gérer. Lorsque le président prenait le pouvoir, le budget de l’Etat était l’avant dernier de tous les Etats de l’Uemoa. En moins de trois ans, on est passé de cette place à la troisième place derrière la Côte d’Ivoire et le Sénégal. Nous avons eu récemment des missions de la banque mondiale et du Fmi. C’était des satisfecit. Mais, dans notre pays, il y a toujours une certaine frange de la population qui se plaît à noircir tout ce que le gouvernement  fait de façon systématique.

Réalisation : Benoît Mètonou