La Nouvelle Tribune

Armand Paulin Houngbo/ président du Mjed

A lire

Leçons de football et leçons de vie

France : leur mosquée fermée, des musulmans décident de prier dans les rues de Clichy

se connecter
se connecter
Nous avons été toujours centristes. Nous ne sommes ni de l’opposition, ni de la mouvance. Ce qui nous importe, c’est le bien-être du peuple : lutter pour la justice, l’étique et le développement de notre pays. Nous sommes encore très loin du développement, si nous devons laisser de coté la justice et l’étique, parce que ce sont les mêmes qui continuent de tirer la ficelle pour tromper le peuple. Relançons le débat du changement pour que nous puissions connaître un développement.

Quel appel lancez-vous à vos militants, à la classe politique et à tout le peuple béninois ?
L’appel que nous lançons à nos membres à divers niveaux, c’est d’être sereins et de continuer de travailler dans le sens de réussir ce changement, parce que sans le changement, le Bénin ne peut jamais connaître le développement. Faire croire que le changement se limite à la lutte contre la corruption est de l’utopie. Il y a des valeurs intrinsèques auxquelles il faut recourir.

Propos recueillis par Jules Yaovi Maoussi