La Nouvelle Tribune

Jean-Marie Guehenno

se connecter
se connecter

L'autobiographie de votre père vient d'être publiée. (1) Il évoque 14-18 et son implication comme officier chargé de haranguer les soldats sur la nécessité de combattre. Vous avez été confronté à cette responsabilité : la mort des autres.
Effectivement, la guerre, c'est toujours la mort des autres, et dans mon métier, j'ai essayé d'aider les autres à faire la paix. Toute guerre nous ramène à notre destin collectif, mais elle ne nous décharge pas de notre responsabilité individuelle. Dans son livre, mon père a magnifiquement exprimé cette grande tension qui reste plus que jamais d'actualité.
Propos recueillis par Éric CHOPIN.