La Nouvelle Tribune

Joëlle Samson, végétarienne

Espace membre

Joëlle Samson«Manger la viande, c’est ôter la vie à des créatures de Dieu »
Le Bénin se prépare à vivre un événement inédit. La deuxième édition de la marche des végétariens. En prélude à cette manifestation qui se déroulera demain samedi 20 décembre 2008, une végétarienne justifie la manifestation et explique le bien fondé de ce choix.
C’est quoi être un végétarien ?
Etre végétariens c’est cesser de consommer la viande, c’est-à-dire la chair animale. Et avant de manger la chair il faut nécessairement tuer. Donc les deux sont liés.


 Si vous manger la viande même si ce n’est pas vous-même qui tuer l’animal, vous êtes responsable de la mort de cet animal car c’est à cause de vous qu’il a été tué.Donc être végétarien c’est aussi respecté le 5è commandement qui dit « tu ne tueras point ». Comme vous devez le savoir cette loi ne fait restriction à aucune espèce de créature. Elle est telle et est valable pour les hommes comme pour les animaux qui sont aussi des créatures de Dieu.
{mosgoogle}
Etes-vous sûr que ce soit en ces termes qu’est libellé le 5ème commandement ?
Oui ! Je puis vous l’assurez. Il est vrai que dans certaines traductions de Bibles on lit « tu n’assassineras pas » mais il s’agit d’une fausse traduction. Les anciennes bibles parlent toujours de « tu ne tueras pas ».

Pensez-vous qu’il est facile de cesser de consommer de la viande pour ceux qui ont déjà pris goût ?
Rien de sérieux ne se construit sans sacrifices ni effort. Et l’homme apprend toute sa vie. Manger de la viande est une habitude alimentaire et l’habitude étant une seconde nature, il faut donc des efforts pour prendre de nouvelles habitudes. Vouloir c’est pouvoir dit-on. Avec un peu d’effort on peut parvenir.

Comment une personne honnête qui sincèrement adhère à la cause et opte pour le mode d’alimentation végétarienne pourra-t-elle s’y prendre pour faire sienne cette nouvelle habitude ?

Question pertinente ! La sagesse recommande une démarche pédagogique pour sortir de ses anciennes habitudes. Tel un alcoolique ou un fumeur soucieux de sortir de sa dépendance ferait mieux d’y aller pas à pas que de cesser du coup ; de même celui qui souhaite changer d’habitude alimentaire doit y aller progressivement. Diminuer la ration de viande au fil des jours tout en commençant à manger végétarien jusqu’au jours ou le besoin de viande ne se fait plus ressentir. Etre végétarien ne se décrète donc pas mais on éduque son organisme longtemps habitué à l’alimentation carnée à accepter progressivement la pratique végétarienne. Ainsi on évite le risque de rechuter et de se décourager. 

La marche de sensibilisation est pour demain. On se souvient que la première édition a eu lieu en décembre dernier. Pourquoi avez-vous choisi le mois de décembre ?

Le 20 décembre aura lieu la marche des végétariens. Et comme vous le savez, dans le mois de décembre ont lieu les fêtes dites de fin d’année où beaucoup d’animaux sont victimes de tuerie. Aussi Jésus le Christ est né parmi les animaux, ils ont été les seuls à ouvrir leur porte pour accueillir le sauveur et comme récompense on les massacre pour fêter la Noël. C’est inadmissible pour un véritable chrétien. Alors cette période est choisie pour éveiller la conscience des populations que manger la viande c’est tué des animaux, c’est ôté la vie à des créatures de Dieu.

Qui sont ceux qui organisent cette marche ?
Ce sont des groupes spirituels qui pratiquent ce mode d’alimentation végétarienne et ayant perçu l’importance de la cause ont décidé de se retrouver pour éditer l’événement. Quant à l’itinéraire, la marche débutera de la place de l’étoile rouge et s’achèvera sur l’esplanade du stade de l’amitié avec des échanges sur l’alimentation végétarienne.

Pour conclure ?
Je voudrais inviter tous ceux qui auraient pris connaissance de ces lignes à participer à la marche le samedi 20 prochain.
{mosgoogle}

Propos recueillis par la Nouvelle Tribune