La Nouvelle Tribune

Ataou Soufiano à propos du siège du parlement

Espace membre

Ataou Soufiano« Boni Yayi veut engager Porto-Novo sur la voie de l’émergence»
Après la cérémonie officielle de pose de première pierre du nouveau siège de l’Assemblée nationale, Ataou Soufiano, conseiller spécial du chef de l’Etat chargé la réhabilitation de la ville de Porto-Novo, a donné quelques précisions sur le projet et a confirmé les engagements pris... (...)par le premier magistrat du pays de faire de la ville de Porto-novo une vraie capitale.
Il a aussi précisé que cet acte s’inscrit dans la volonté du Dr Yayi Boni de redonner à la capitale du Bénin ses lettres de noblesse pour qu’elle puisse jouer le rôle qui devrait être le sien dans le développement de notre nation.

{mosgoogle}

La Nouvelle Tribune : Président Ataou Soufiano, vous êtes le conseiller spcécial du chef de l’Etat chargé de la réhabilitation de la ville de Porto-Novo. Quels sont vos impressions après la pose de 1ère pierre du siège de l’Assemblée nationale ?

 
Ataou Soufiano : C’est une joie profonde qui m’anime. C’est également un jour de joie pour tout le peuple béninois. Le rêve du chef de l’Etat aujourd’hui, c’est de faire de Porto-Novo, une vraie capitale. Et pour ce faire, il y a des préalables à régler. Il faut construire dans la capitale, des institutions de la République. Au-delà de cette considération, la capitale doit avoir un joli visage, il doit être propre. Le rayonnement d’un pays passe forcément par l’image que présente sa capitale. Nous pensons qu’aujourd’hui, Porto-Novo est engagée sur la voie de l’émergence. Vous comprenez alors que nous devons avoir toutes les raisons de nous réjouir de cette belle occasion que nous offre le Président Boni Yayi.
 
Aujourd’hui, il est question de construire un nouveau siège pour l’Assemblée nationale. Vous l’avez dit, il faut que Porto-Novo abrite des institutions étatiques. Quel est le prochain projet dont bénéficiera Porto-Novo ?

Il y a plusieurs projets qui doivent naître dans la capitale et nous avons fait l’option de faire de l’entrée de Porto-Novo, un site très attractif. Tout au long de la berge, il y a beaucoup d’infrastructures qui naîtront sous peu. Il y a de nombreuses infrastructures économiques qui sont en projet et qui vont être réalisées, j’en suis sûr, avec le chef de l’Etat, le Dr Boni Yayi. J’avoue que le chef de l’Etat est très décidé à faire de Porto-Novo une vraie capitale ; il nous envoie à travers le monde pour faire le lobbying nécessaire pour attirer les investisseurs privés
 
Monsieur le président, des gens pensent que ce projet est encore un éléphant blanc pour la ville de Porto-novo. Que pensez-vous de cela?

Tout ce que je peux dire c’est que le chef de l’Etat est résolument engagé pour le développement de la ville de Porto-Novo. Il a promis réaliser ce projet ; nous le soutenons et ça va se faire dans le délai, il n’y pas d’inquiétude à ce niveau. Maintenant, ceux qui parlent d’éléphants blancs, ils sont les seuls à comprendre leur langage. Les gens peuvent parler, c’est leur droit le plus absolu. Mais, les actes parleront également. Donnez nous deux ans et on se retrouvera à nouveau pour en discuter. Le président Yayi Boni n’est pas là pour s’amuser. Il est là pour impulser un dynamique et pour projeter la nation sur le chemin du développement. Vous avez vu cotonou, il a réalisé des choses inimaginables dans l’intervalle de deux ans.   
 
Propos recueillis par Ismail Kèko