La Nouvelle Tribune

L’Honorable Antoine Boni Tessi Adam

Espace membre

L’Honorable Antoine Boni Tessi Adam« Je trouve très intéressant que Social Watch Bénin ait pris conscience de la nécessité d’éveiller les populations …. »
Très attentif aux besoins des populations béninoises en général et de celles de sa circonscription électorale en particulier, l’Honorable Antoine Boni Tessi Adam, député de la 5ème législature et membre du groupe parlementaire Force Cauris pour un Bénin Emergent (Fcbe), inattendu à l’atelier de formation sur le Contrôle Citoyen de l’Action Publique (CCAP) de Nikki, a bien voulu accorder, aux responsables de Social Watch Bénin, une interview. A travers celle-ci, il donne ses impressions sur le travail abattu par ce réseau d’Organisations de la Société Civile.


Quelles sont les raisons de votre inattendue présence à la formation sur le Contrôle citoyen de l’action publique (CCAP) organisée par Social Watch Bénin ?
Il n’y a vraiment pas de raisons particulières à ma présence ici.  C’est un hasard qui a fait que je suis avec vous. Hier, à mon arrivée dans la nuit, comme j’en ai l’habitude, j’ai tenu une réunion avec les miens et c’est au cours de celle-ci que j’ai été informé de ce que le réseau Social Watch Bénin procède à la formation des organisations de la société civile de Nikki en présence des acteurs de la décentralisation que sont les Chefs d’Arrondissement et les membres du Conseil communal. Très attaché aux questions de développement qui nécessite un renforcement de capacités de tous les acteurs, j’ai tenu à venir exprimer aux participants tous mes encouragements.

Quelle appréciation faites-vous du travail de Social Watch Bénin dans les communes au Bénin ?
Je pense que dans l’optique d’un développement, il est nécessaire que toutes les composantes de la société soient impliquées dans la gestion des affaires de la cité.  C’est pourquoi, je trouve très intéressant que Social Watch Bénin ait pris conscience de la nécessité d’éveiller les populations à participer effectivement à la définition des politiques de développement et au suivi de leur mise en œuvre d’une part  et décidé de les former à cette fin d’autre part. Sa présence dans certaines communes effraie des élus locaux alors que cela ne devrait pas être le cas dans la mesure où ses actions participent à l’éveil des consciences des populations, toutes choses qui aident les élus locaux  à réaliser de très bonnes performances quant aux objectifs qu’ils se sont fixés. Je vois, à travers leurs actions, un rôle complémentaire nécessaire au développement de nos localités respectives. Il ne s’agit pas d’affrontement encore moins de conflit d’attribution étant donné que Social Watch ne va pas agir. C’est ceux qui détiennent le pouvoir qui vont en dernier ressort agir. Je crois que son rôle est d’attirer l’attention des autorités locales sur les attentes des populations non satisfaites et de faire des observations sur la mise en œuvre des politiques. Je pense que ces observations  devraient même être suscitées pour pouvoir réguler les actions des élus locaux puisque, même au niveau traditionnel, on dit que celui qui danse ne sait pas que son derrière est tordu. C’est celui qui est en dehors de la scène qui observe et attire l’attention du danseur sur ce que la position de son derrière n’est pas bonne. C’est comme ça qu’il faut prendre la chose. Je suis convaincu qu’avec l’actuelle équipe communale, la collaboration avec la cellule locale Social Watch Nikki sera au profit des populations à la base. C’est des gens de très bonne volonté, de grande ouverture d’esprit, pour la plupart jeunes et conscients de l’attente que la population a placée en eux. Par rapport à ceux qui représentent la société civile de la localité, c’est la plupart du temps des gens préoccupés par l’amélioration du bien-être des populations dans la commune. Ce sont des acteurs de développement qui agissent pour que ça marche. Je pense qu’en se donnant la main et qu’en dialoguant, beaucoup de choses peuvent être faites.

SWB peut-il compter sur votre disponibilité pour que le CCAP devienne une réalité dans la commune de Nikki?

Je le disais bien haut que la participation des citoyens à la gestion de leur localité est un facteur de développement important que les élus locaux doivent intégrer dans leur stratégie de gouvernance s’ils veulent réellement se mettre au service des populations qui ont porté leur choix sur eux et attendent beaucoup d’eux. Dans ces conditions, en tant que élu du peuple, je me dois de contribuer au développement de la nation entière. Et si, j’ai la chance de trouver des acteurs de développement qui travaillent pour l’enracinement de la démocratie en faisant la promotion de la bonne gouvernance à travers la promotion la gestion transparente, me ferai-je prier pour leur apporter mon soutien ? Au regard des actions déjà menées par Social Watch Bénin au plan national, il peut compter sur ma disponibilité. Quelle que soit la situation, si Social Watch Bénin pense que ma contribution ou celle de ceux que je peux contacter est utile, je suis entièrement disponible. Je suis prêt à jouer le rôle qui est le mien, celui de soutenir, d’accompagner et  de conseiller les  citoyens qui ont à cœur le développement pour que ça aille de mieux en mieux.

Un appel pour le développement de Nikki
Je me félicite de ce que Nikki ait eu l’opportunité d’avoir, grâce à Social Watch Bénin, la présente formation de renforcement de capacités des organisations de la société civile en présence des acteurs de la décentralisation que sont les Chefs d’Arrondissement et les membres du Conseil communal. Une fois encore, je voudrais remercier la coordination de ce réseau qui a le souci d’amener les citoyens à s’impliquer dans la gestion des affaires de leur cité. Je profite de votre tribune pour prier ceux qui ont suivi la formation de s’approprier correctement des notions qui leur ont été données et de les mettre en application puisque l’essentiel n’est pas de savoir mais aussi de pouvoir appliquer ce qu’on a appris. Je souhaite qu’il y ait, pour le développement de notre localité Nikki, une franche collaboration entre les membres du conseil communal notamment les Chefs d’Arrondissement et autres décideurs et les organisations de la société civile OSC de la commune.

Propos recueillis par Gustave ASSAH, Responsable chargé de la mobilisation sociale, du lobbying et du plaidoyer