La Nouvelle Tribune

Célébration de la fête du travail : ce qu’en pensent les citoyens béninois

Espace membre

A l’instar des autres pays du monde, le Bénin a célébré hier, la journée internationale du travail. Au sein de la population béninoise, quelques citoyens se sont prononcés pour donner leurs opinions sur cette journée.

Julienne R. vendeuse de divers

La fête du travail, c’est vrai que c’est bien de la célébrer. Mais, je ne vois pas en quoi cela nous arrange. Nous qui vendons au bord des voies, dans les marchés, ou n’importe où, nous ne profitons pas de cette fête du travail. Par exemple, moi je ne peux pas rester à la maison aujourd’hui sous prétexte qu’il y a une fête du travail. C’est impossible parce que si je le fais je n’aurai pas d’argent pour le petit déjeuner de mes enfants demain quand ils iront à l’école. Ce qui signifie que le 1er mai ne profite seulement qu’aux fonctionnaires. Parce que eux, non seulement ils restent à la maison, mais à la fin du mois, ils auront encore leurs salaires. Pour nous qui sommes des particuliers, nous sommes obligés de travailler tous les jours pour gagner notre vie.

Rogatien k. professeur dans un Ceg à Cotonou

Au-delà de toutes les manifestations qu’on constate souvent, moi je crois que cette journée doit au contraire être une occasion pour les fonctionnaires à quelque niveau que ce soit, de réfléchir sur la manière dont le travail se fait au Bénin. Et ceci doit se faire non seulement dans le but de trouver une réelle solution aux maux qui minent le monde du travail, mais aussi de corriger les imperfections qu’on constate souvent dans les administrations. Il est vrai que les secrétaires généraux de nos centrales syndicales essaient de faire quelque chose.

Calixte, élève en classe de 1ère

La fête du travail qu’on célèbre le 1er mai de chaque année est une bonne chose. Cela permet aux travailleurs de se reposer ne serait-ce qu’un jour pour réfléchir sur les difficultés qu’ils rencontrent quotidiennement dans l’accomplissement de leur travail.

Réalisation : Ben-Saïd Adjiboyrihan