La Nouvelle Tribune

Nestor Tossou : «Seul le travail permet d’aller au-delà de soi»

Espace membre

 

Du haut de ses 1m71, Nestor Tossou gardien de but continue de se frayer un chemin parmi les espoirs du football béninois. L’ancien gardien de but de la sélection Mono-Couffo, champion du Bénin lors des jeux régionaux de 2010, s’est prêté à nos questions.

Quel est votre parcours  dans le football et dans quel club évoluez-vous actuellement?

Lorsque j’étais élève, j’évoluais dans les équipes scolaires de Houéyogbé. je suis  toujours sélectionné pour les  tournois Uaces et les jeux régionaux. Pour les phases finales départementales d’il y a deux ans, j’étais retenu comme  gardien de but de la sélection du Mono-Couffo. On a joué à Abomey, Porto-Novo et Pobè. Nous étions  champions sur le plan national. Pour des raisons d’ordre financier, j’ai arrêté les études et j’ai décidé de me consacrer au football avec la conviction que par la grâce de Dieu, je peux aller loin.

Je ne suis pas dans un club. Actuellement je m’entraîne avec les hommes du club Tigresse. Mais, un technicien  du football m’a proposé d’aller m’entraîner avec Expédit Dossougbété. Je vais débuter avec lui demain.

 

Comment en êtes-vous devenu gardien de but et votre rêve?

Au cours primaire, j’étais joueur de champ. Un jour on était à une sélection et il manquait le gardien de but. J’avais donc décidé de m’essayer à ce poste. A la fin, celui qui faisait la sélection est venu me voir et m’a encouragé. Il m’a demandé de continuer  à travailler  pour améliorer  mes performances. Pour les différentes  rencontres, je suis retenu à cause de ma taille.

Mon rêve c’est d’évoluer dans un club qui me permet de m’exprimer. Cela me permettra de gravir des échelons et d’avoir des aptitudes nécessaires pour prétendre au haut niveau.

 

Au Bénin, dans quel club aimeriez-vous évoluer?

Le club de mon cœur est l’Aspac. Ce club joue bien sur le terrain. Les joueurs font   circuler le ballon par des touches de balle . Ils ont un jeu fait de passes courtes avec des une-deux qu’ils savent alterner avec des balles en profondeur. Ils ont aussi  la culture de la victoire, ils n’ont pas peur d’aller au charbon.

 

Et en Europe?

A l’extérieur, je rêve de jouer pour l’Olympique de Marseille. Ce club a toujours montré une force de caractère qui me plaît. Aussi, des grands noms du football africains comme Abédi Pelé et Didier Drogba ont pris par là.

 

Votre idole?

C’est l’ex-gardien néerlandais du club anglais de Manchester United, Edvin Van Der Saar. Il est grand de taille et quand il est dans les buts, il rassure tout le monde. Il sait se positionner  sur ses 7m32 et il a de très bons réflexes. C’est un grand gardien à qui je veux ressembler.

 

Quel est le joueur de champ que vous aimez?

Samuel Eto’o. Il est un grand attaquant. Je peux dire le meilleur attaquant de ces dix dernières années.

 

Avec vos  1m71 de taille pensez-vous être comme Edvin?

Oui. En travaillant beaucoup mes réflexes et mes détentes et en  développant mes aptitudes, je peux palier le défaut dû à ma petite taille. Le gardien du Réal Madrid Ika Casillas n’est pas grand de taille mais il fait partir des grands gardiens.  Donc seul le travail permet d’aller au-delà de soi.q

Propos recueillis par Arthur Sélo