La Nouvelle Tribune

Côte d’Ivoire : référendum perturbé, le ministre Bakayoko menace

Espace membre

Le référendum organisé ce dimanche 30 octobre pour l’adoption d’une nouvelle Constitution en Côte d’Ivoire a été perturbé par des scènes de violences à plusieurs endroits. Des bureaux de vote ont été saccagés et le matériel électoral détruit.

Un acte qui a fait réagir, Hamed Bakayoko, le ministre d’Etat ivoirien chargé de l’Intérieur et de la Sécurité. Selon lui, ceux qui ont mis à sac des bureaux de vote et détruits le matériel électoral ont été manipulés par des gens mal intentionnés.

« Des gens de mauvaise volonté manipulent les population pour boycotter le scrutin de manière violente » a déclaré le ministre.

Et manipulateurs et casseurs devront répondre  de leurs actes, a prévenu le ministre. « Ils assumeront leurs actes » a-t-il dit. Les actes de violences que condamne le ministre ont été enregistrés au centre-ouest du pays à Gagnoa dans le fief de Laurent Gbagbo où des manifestants ont brûlé des pneus et érigé des barricades, à Bangolo, à Divo et à Yopougon à Abidjan. En dehors des scènes de violence, le scrutin auquel 6,3 millions d’électeurs étaient attendus n’a pas enregistré l’engouement voulu et l’on craint qu’un fort taux d’abstention n’enlève à ce référendum son charme.