La Nouvelle Tribune

Bradage de mines au Burkina: le parlement aux trousses du frère de Blaise Compaoré

Espace membre

François Compaoré, le frère de l’ancien Président burkinabè est dans le collimateur du parlement de Ouagadougou. Réunis mardi,  les parlementaires burkinabè ont émis le souhait d’engager des poursuites judiciaires contre le frère cadet du Président Blaise Compaoré en raison de soupçons persistants de corruption dans la gestion des titres miniers dont il avait la charge.

Dans son rapport rendu, une commission d’enquête parlementaire a recommandé cette poursuite judiciaire selon les députés burkinabè qui estiment qu’il y a eu une mauvaise gestion de l’octroi des permis d’exploitation de la mine de manganèse de Tambao dans le nord du pays. Pour les parlementaires, la gestion faite de cette mine d’une capacité de 100 tonnes de minerai concédée à la société roumaine Pan african minerals, fait perdre beaucoup d’argent à l’Etat burkinabè. Ancien conseiller spécial de son frère chassé du pouvoir en octobre 2014, François Compaoré était considéré comme le deuxième homme fort du Burkina jusqu’à la déchéance de l’ancien régime. Il est également accusé d’être impliqué dans l’assassinat du journaliste Norbert Zongo.