La Nouvelle Tribune

Gabon: Les mises en garde du gouvernement à Ping

Espace membre

En conférence de presse ce mercredi à 48 heures du verdict de la Cour constitutionnelle sur le recomptage des voix du scrutin présidentiel du 27 août dernier, Mathias Otounga Ossibadjouo, le ministre gabonais de la Défense et Alain-Claude Bilie-By-Nze  en charge de la communication ont mis en garde l’opposant Jean Ping qui conteste les résultats de la Cenap donnant Ali Bongo vainqueur.

 « Si Jean Ping franchit la ligne rouge et qu’il y a violence, il en répondra » a avertis le porte-parole du gouvernement gabonais.  Pour sa première sortie médiatique depuis l’éclatement de la crise, le ministre de la Défense a  indiqué qu’il fait le constat que le processus démocratique au Gabon tend à se transformer en « processus insurrectionnel militaire ». La situation est plus préoccupante selon le ministre qui affirme que des enfants sont entraînés à fabriquer des engins explosifs.

« Nous devons agir parce que ces enfants  à qui on apprend à fabriquer des objets explosifs… ils vont s’en servir » a-t-il dit dit rappelant qu’il est du ressort des forces de défense et de sécurité de « garantir la paix et la sécurité sur l’étendue du territoire » gabonais.