La Nouvelle Tribune

Boko Haram : la guéguerre s’intensifie, Shekau dans la merde

Espace membre

La guerre des factions qui divise la secte djihadiste Boko Haram prend une allure suicidaire pour le groupe. Les camps rivaux de Abubakar Shekau, le chef déchu et de Abou Mosab Al Barnaoui, le nouveau N°1 de Boko Haram fait de nombreux mort du côté du premier.

Deux combats ont opposé les deux camps rivaux jeudi dernier dans la ville de Monguno située dans l’Etat de Borno au Nord-Est du pays. Selon les habitants, c’est le camp  du nouveau patron de Boko Haram qui a attaqué celui de Shekau dans les villages de Yele et Arafat.  Le bilan est de trois morts dans le camp de Shekau à Yele et plus à Arafa. Mercredi déjà, le camp Shekau a essuyé des pertes de combattants tués par la faction de Abou Mosab Al Barnaoui dans un autre village appelé Zuwa. Déchu par une décision du groupe Etat islamique auquel Boko Haram a prêté allégeance, Abubakar Shekau est accusé de s’écarter des objectifs du groupe.  De son côté, il dit avoir été victime d’un complot de Al Barnaoui.  Entre les deux camps, c’est désormais un combat de leadership qui fait rage et décime les disciples de Shekau.