La Nouvelle Tribune

Gabon : Me Alao parle d’une «parodie d’élection présidentielle»

Espace membre

L’avocat béninois Me Sadikou Alao, président de l’Ong Groupe d’étude et de recherche sur la démocratie et le développement économique et social en Afrique  (Gerddes-Afrique) se prononce sur la situation au Gabon. 

Dans un communiqué de l’Ong qu’il dirige, l’avocat exprime une désapprobation de l’usage de la force par les autorités gabonaises. « Gerddes-Afrique condamne l’usage excessif  de violence par les forces de sécurité suite  aux protestations légitimes qui ont suivi l’habituelle parodie d’élections présidentielles qui ont au Gabon depuis 2009 ».  Il estime que « nul ne peut nier le droit des peuples à tout faire pour se libérer de la terreur et de la confiscation de sa démocratie ».  L’avocat béninois estime aussi que « la communauté internationale est en droit d’aider le peuple gabonais à s’assumer et à sortir de la désespérance dans laquelle il se trouve plonger depuis le décès du Président Bongo, père de la Nation gabonaise ».