La Nouvelle Tribune

Gabon : réponse d’Ali Bongo à Ping et ses partisans

Espace membre

Le Président Ali Bongo a réagi ce jeudi 1er septembre au lendemain de la proclamation de sa réélection contestée. « La démocratie s’accorde mal des succès autoproclamés, des groupuscules formés à la destruction »  a lancé Ali Bongo dans une courte déclaration à la presse à la présidence de la République gabonaise.

Une réponse qui visiblement s’adresse à l’opposant Jean Ping, l’ancien Président de la Commission de l’Union africaine qui avait déclaré être élu avant la proclamation officielle des résultats et demandé à Ali Bongo de l’appeler pour le féliciter. Condamnant l’incendie de l’Assemblée nationale par des contestataires, le Président Ali Bongo a également trouvé que « la démocratie s’accommode mal de la prise d’assaut d’un parlement et de la télévision nationale ».

Lire Gabon : la France doute de la victoire de Bongo

Pour rappel, Ali Bongo a été déclaré vainqueur avec 49,80% des suffrages exprimés contre 48,23% pour son grand rival Jean Ping. Face à la tension dans le pays, l’Union européenne, les Etats-Unis, la France demandent un recomptage des voix comme l’a aussi demandé l’opposant Jean Ping.