La Nouvelle Tribune

Gabon : le parlement en feu

Espace membre

Le Gabon s’embrase. Les partisans de l’opposant Jean Ping ont mis le feu à l’Assemblée nationale à Libreville dans la capitale.  Plusieurs sources annoncent l’incendie du bâtiment par des partisans déchaînés en contestation des résultats donnant vainqueur le Président Ali Bongo.

Les images diffusées sur les réseaux sociaux montrent de grandes flammes et d’épaisses fumées noires enveloppant le palais Léon-Mba. Depuis l’annonce de ces résultats officiels, les partisans de l’ancien Président de la Commission de l’Union africaine sont massivement descendus dans les rues pour dénoncer ce qu’ils appellent un hold-up électoral.

Lire Gabon : la France doute de la victoire de Bongo

Le pays sombre visiblement dans une crise post-électorale que beaucoup présentaient. Il faut dire que ces résultats donnent Ali vainqueur sur le fil. Il a recueilli 49,80% des suffrages exprimés contre 48,23% pour son principal rival, Jean Ping.