La Nouvelle Tribune

Gambie: battus pour avoir déclaré que Jammeh n'aimait pas les mandingues

Espace membre

En Gambie trois opposants ont affirmé devant le tribunal avoir été battus en prison après avoir été arrêtés quelques jours plus tôt. Ces derniers avaient été emprisonnés après avoir déclaré que le Président Yahya Jammeh n'avait jamais aimé les mandingues. 

Pour rappel tout est parti de l'arrestation du président d'un parti de l'opposition, Ousainou Darboe, un Gambien de l'ethnie mandingues.  Tenant un meeting quelques temps après l'arrestation, M Jzmmeh déclarait, d'après un élément audio qui a fuite que les fauteurs de trouble dans le pays étaient mandingues : 

"Tout Mandingue qui veut rejoindre ce groupe devrait essayer pour voir (...)Sortez dans la rue demain et manifestez. Je n'enverrai pas la police, j'enverrai l'armée, et ils vous éradiqueront" pouvait-on entendre dans l'élément audio 

Assertion à partir de laquelle les deux accusés battus avaient fait leur déclaration. Le procès des 3 opposants se tient actuellement en Gambie.