La Nouvelle Tribune

Rdc : l’Onu appelle la justice à résister au régime Kabila

Espace membre

A la suite des Etats-Unis et de l’Union européenne, l’Onu s’est prononcée sur la crise politique en République démocratique du Congo. De New York, Farhan Haq, le porte-parole de l’Onu reprenant une communication du Bureau des Nations unies pour les droits de l’homme a appelé la justice congolaise à s’affranchir de l’influence du pouvoir politique.

« Nous demandons à la justice de se conformer aux principes d’un procès équitable et de résister à toute ingérence politique » a déclaré le porte-parole de l’Onu. Un appel qui vaut son pesant d’or avec les multiples pressions du pouvoir sur les membres de l’opposition. A cet effet l’Onu appelle à leur tour, les autorités congolaises à cesser de traquer les opposants.

Selon lui, l’Onu demande au régime Kabila de s’abstenir de l’«emploi inutile et excessif de la force »  contre les manifestants. Demain jeudi 26 mai, l’opposition envisage une nouvelle manifestation pour exprimer son ras-le-bol. Une manifestation que le pouvoir n’entend pas laisser se tenir. Pour le porte-parole de l’Onu, les autorités doivent « autoriser les manifestations pacifiques » et discipliner les forces de l’ordre qui s’illustrent dans la brimade de manifestants. Les Nations unies se disent préoccupées par la pression de plus en plus forte sur l’opposition et la société civile en Rdc.