La Nouvelle Tribune

A la CPI, Alpha Blondy appelle les ivoiriens au calme

Espace membre

En déplacement en Hollande, l'artiste ivoirien, Alpha Blondy, légende du reggae, a délivré un message à tous les ivoiriens, ceux qui sont des pro-Gbagbo et ceux qui ne le sont pas. "Faites des propositions constructives parce que les insultes ne sont pas des propositions constructives" a lâché le chanteur ivoirien.

Pour rappel, depuis la chute du régime Laurent Gbagbo, le net africain a vu naître plusieurs activistes, pro-Gbagbo, ou pro-Ouattara, qui se sont livrés, surtout au cours de ces deux dernières années à des attaques virulentes. On se souvient que l'un des activistes pro-Gbagbo les plus connus, Johnny Patcheko avait été victime d'une agression à la sortie d'une boîte de nuit ivoirienne. 

Lire France : violente agression de Johnny Patcheko, cyberactiviste pro-Gbagbo

Il y'a quelques jours, un autre activiste, Peter 007, ancien officier ayant servi le régime de Gbagbo, désormais proche du Camp Ouattara a subi le même sort. A la CPI, Alpha Blondy a donc voulu appeler les ivoiriens au calme. Il a déclaré à l'attention des proches de Laurent Gbagbo que les insultes ne servaient pas la cause de l'ancien président ivoirien, rappelant que les juges de la cour pénale avaient accès à internet:

"N'oubliez surtout pas que la CPI va aussi sur les réseaux sociaux. Des fois quand nous nous insultons sur les réseaux sociaux, ils écoutent et cela peut influencer les négociations. Les insultes montrent la limite de notre intelligence.

Pour Alpha Blondy, la libération de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé permettra à la Côte d'ivoire d'avancer vers la véritable réconciliation et vers un avenir radieux. Il a également annoncé que les négociations étaient en cours pour une rencontre avec les deux hommes.