La Nouvelle Tribune

Déclaration de Cameron sur la Corruption au Nigéria : la réaction de Buhari

Espace membre

En prélude au sommet mondial sur la corruption, le premier ministre britannique, David Cameron avait déclaré à la Reine que le Nigéria et l'Afghanistan sont deux pays extraordinairement corrompus qui participeront néanmoins à la rencontre.

Les propos tenus dans un espace privé ont fuité dans la presse britannique créant un malaise dans le milieu diplomatique. Tenant un discours devant le commonwealth, le président Nigérian qui a fait de la lutte contre la corruption une priorité s'est exprimé sur le sujet. Et contrairement aux attentes de certains de ses concitoyens, il a affirmé ne pas exiger des excuses : 

« Je ne vais pas demander d’excuses à qui que ce soit. Tout ce que je demande c’est le retour des actifs volés (...) ce que je demande. À quoi me serviraient des excuses? » a réagi le président nigérian devant une foule visiblement conquise. 

Pour rappel, depuis sa prise de pouvoir, le président Buhari a entrepris des actions en vue de réduire drastiquement la corruption, surtout dans le milieu politique. Dans ce cadre, plusieurs responsables ont été limogés, et certains sont en instance de jugement, notamment, des anciens responsables du régime de Goodluck Jonathan. 

Lire Nigéria : inculpation de centaines de personnalités pour corruption