La Nouvelle Tribune

Vente de bébé en ligne : cinq ans de prison pour une jeune sud-africaine

Espace membre

Pour avoir tenté de vendre en ligne son bébé de 19 mois, une jeune sud-africaine se retrouve avec une peine de cinq ans d’emprisonnement. Agée de 20 ans, la jeune sud-africaine dont le nom a été gardé secret a été condamné ce mercredi au tribunal de Pietermaritzburg dans la province du KwaZulu-Natal pour « trafic d’être humain ».

En fait, la jeune dont il est question a posté en ligne qu’elle met en vente son fils. Selon la porte-parole du parquet, Natasha Ramkisson-Kara, la jeune mère a expliqué qu'elle a décidé de vendre l’enfant parce que celui qui était désigné comme son père a découvert ne pas en être le géniteur après un test de paternité. Sur le site d’annonce où elle a passé son annonce, elle avait précisé qu’elle cédait le petit garçon pour une somme de 5000 rands soit près de 3000 euros. Pour l’arrêter, la police sud-africaine a fait passer un agent pour acheteur. Selon la porte-parole du parquet, les échanges ont effectivement eu lieu entre la jeune mère et le policier passé pour acheteur dans un fast-food de Pietermaritzburg. Elle a été arrêtée après avoir rendu l’enfant contre l’argent. Pour la peine qu’elle écope, la jeune femme a visiblement bénéficié de la clémence du parquet. Sa peine de cinq ans de prison avec sursis est très moindre puisqu’elle risquait la perpétuité ou une amende de 100 millions de rands soit près de 6 millions d’euro. Concernant l’enfant il est désormais dans un centre social.