La Nouvelle Tribune

RDC : Katumbi fait-il peur à Kabila?

Espace membre

En République démocratique du Congo, les choses semblent se corser pour Moïse Katumbi, ancien cacique du parti au pouvoir. En effet depuis la décision prise par l'homme politique de rompre avec le parti du président Joseph Kabila, le pouvoir en place semble être pris de panique.

Pour rappel, Moïse Katumbi, ancien gouverneur de la riche province du Katanga a décidé de tourner le dos à son ancien compagnon de route (lire ici), actuel président de la RDC, parce que pour lui « tout était mis en œuvre pour ne pas respecter la Constitution » à l'approche de la présidentielle; certains accusant le président Kabila de vouloir modifier la constitution pour se représenter. 

Dès le départ, Moïse Katumbi était contre toute modification de la constitution. Et pour cause, le dernier mandat constitutionnel de Joseph Kabila arrive à terme cette année. Mais les différends entre les deux hommes semblent s'être amplifiés avec les ambitions présidentielles de l'ancien gouverneur. Il y'a quelques jours une coalition d'opposants l'a même désigné comme son candidat (lire ici) pour les prochaines échéances électorales. 

Ce qui ne semble pas du tout du goût du pouvoir de Joseph Kabila. Il y'a quelques heures on apprenait par le ministre congolais de la justice, Alexis Thambwe Mwamba, qu'une enquête pour "recrutement de mercenaires" avait été ouverte contre Moïse Katumbi. D'après le ministre un réseau lié à l'homme et basé aux USA recruterait des hommes spécialisés dans "la formation et le maniement des armes". Comme quoi, les prochains mois risquent d'être difficiles pour celui qui a osé se rebeller contre le président.