La Nouvelle Tribune

Côte d'Ivoire: l'accolade inattendue entre Michel Gbagbo et Guillaume Soro

Espace membre

A la faveur des 20 ans de Petit Yodé et l'enfant Siro, le célèbre duo ivoirien a donné un concert ce samedi 16 Avril au palais de la culture. Outre la dimension non négligeable de ces deux artistes connus dans toute l'Afrique francophone, un événement est venu marquer à jamais ce spectacle et les nombreux fans qui se sont déplacés pour célébrer en quelque sorte le rythme zouglou. 

En effet étaient présents plusieurs personnalités de la scène artistique ivoirienne, mais également des personnalités politiques. Ceux qui ont marqué cette cérémonie sont inévitablement, Michel Gbagbo, fils de Laurent Gbagbo actuellement détenu à la Haye, et Guillaume Soro, président de l'assemblée nationale ivoirienne. Le point d'orgue de la fête a été l'accolade entre les deux hommes que pourtant tout oppose.

Il faut rappeler qu'outre les hostilités qui ont conduit à l'arrestation de Laurent Gbagbo, d'autres affaires opposent les deux hommes. En effet, suite à une plainte de Michel Gbagbo en France contre Guillaume Soro (lire ici) pour mauvais traitements lors de son arrestation en 2011, un mandat d'amener avait été délivré (lire ici) contre le président de l'Assemblée nationale ivoirienne en France.  

Rien ne présageait donc une accolade entre les deux hommes. Ce geste fort vient à point nommé entre les deux hommes. Quoiqu'il en soit, il ne faudrait pas penser que les différends les opposant seront effacés. Mais comme le dit si bien Guillaume Soro lui-même sur son site: 

"ces gestes anodins renferment un grand symbole pour la poursuite de la réconciliation en Cote d’ivoire. Nous ne sommes  pas obligés d’être du même avis sur certains sujets, mais devons vivre ensemble en bonne intelligence pour la bonne marche du pays et la cohésion entre différents partisans."