La Nouvelle Tribune

Journées mortes au Congo : Sassou veut renvoyer les fonctionnaires absents

Espace membre

Au Congo Brazzaville, le bras de fer continue entre les opposants et le pouvoir en place de Denis Sassou-Nguesso. En effet suite à l'annonce controversée de la victoire du président congolais, l'opposition avait décidé d'appeler la population à organiser des journées mortes sur toute l'étendue du territoire.

C'était sans compter sur la riposte du président en place, pour qui il faut tout faire pour dissuader la population. C'est dans cet ordre d'idées que Denis Sassou-Nguesso a décidé de faire le tour des administrations publiques pour voir de ses propres yeux ce qui s'y passe.

Dans la journée d'hier il a donc effectué une visite surprise dans certaines administrations publiques. Devant caméras, il a demandé à ce que les noms des absents lui soient transmis pour dit-il les faire renvoyer :

« Moi je suis venu prendre les noms de ceux qui ne sont pas là, pour qu'ils soient rayés. Ceux qui ne sont pas là sont rayés; ça a l'avantage d'être clair quand même (...) Je voudrais rayer les noms de ceux qui ne sont pas là, parce qu'ils ne méritent pas d'être ici (...) chacun doit choisir son camp » lâche le président Denis Sassou-Nguesso devant les membres de l'administration venus travailler. 

L'opposition n'a pas encore réagi à cette nouvelle stratégie du président de la République. Toutefois, elle ne semble pas vouloir baisser les bras pour que, dit-elle l'élection ne soit pas volée