La Nouvelle Tribune

Economie : Ouattara critique les occidentaux

Espace membre

Alassane Ouattara dans la logique d’une révolution économique. Le Président ivoirien a critiqué mardi les pays développés à l’occasion de la quatrième édition d’Africa Ceo à Abidjan, capitale économique de la Côte d’Ivoire. Le Président Ouattara dénonce des fausses promesses de la part des pays qui s’estiment plus développés.

« Beaucoup d’engagements n’ont pas été satisfaits, notamment pour l’aide au développement » a dénoncé le chef de l’Etat ivoirien qui prévient « nous ne voulons pas que cela se reproduise pour le climat. ». Alassane Ouattara souhaite que les pays développés cessent le verbiage pour honorer leurs engagements. « Il faut qu’au-delà des discours, qu’ils payent » réclame le Président Ouattara. Avec son homologue ghanéen, John Dramani Mahama, le Président ivoirien appelle à un sursaut d’orgueil économique chez les pays ouest-africains. Pour lui, il est temps que le Nigéria qui est un marché de 300 millions d’habitants « joue son rôle de leadership ouest-africain ». Les deux chefs d’Etats ont, en ce qui les concernent, pris l’engagement d’œuvrer pour « la transformation des produits locaux » sur leurs propres territoires. Alassane Ouattara et John Dramani Mahama préconisent l’implantation d’industries de transformations des matières premières dans leurs pays. A eux deux, le Ghana et la Côte d’Ivoire produisent 60% de la production mondiale de Cacao. Dans cette optique de transformation sur place des produits, ils ont souligné la nécessité d’accroître les capacités de production énergétique. Ils encouragent la Banque africaine de développement à poursuivre son engagement à relever le défi de la production des énergies renouvelables.