La Nouvelle Tribune

Présidentielle au Niger: L'opposition boycotte l'élection

Espace membre

Ce jour dimanche 20 Mars, les nigériens sont appelés aux urnes, afin d'élire pour le prochain quinquennat leur futur Président. Pour ce second tour, les nigériens choisiront entre Mahamadou Issifou-le président sortant- et Hama Amadou, opposant farouche au régime en place qui est hospitalisé depuis quelques jours après des mois d’incarcération au Niger.

Les opérations de vote qui devraient commencer à 8h (heure locale) et s’achever à 19h ont effectivement démarré dans les bureaux de vote avec quelques minutes de retard par endroit. C’est le cas par exemple des bureaux de vote d’une école de la capitale où les opérations ont démarré avec une trentaine de minutes de retard. Du côté des électeurs, il n'y avait pas une grande affluence dès les premières heures d'ouvertures des bureaux de vote. On pouvait apercevoir quelques un, qui ont choisi de venir voter très tôt. L’opposition nigérienne qui a appelé ses militants à boycotter le scrutin de ce dimande depuis quelques jours, s’insurge contre le traitement affligé à son candidat et estiment que le « combat » sur le terrain n’est pas à armes égales. Pour rappel, l'opposant au régime en place, Hama Amadou, est détenu depuis son retour d'exil en France en novembre dernier et est accusé de complicité dans une affaire de trafic de bébés. Dans un contexte où l’opposition nigérienne appelle à boycotter le vote, le pari à gagner reste le taux de participation à ce scrutin pour lequel le Président sortant est donné favori. Plus d'informations dans les prochaines heures