La Nouvelle Tribune

Présidentielle au Niger : Pas de liberté provisoire pour Hama Amadou malgré le 2nd tour

Espace membre

Hama Amadou, l’opposant challenger du Président nigérien Issoufou Mahamadou au second tour de la présidentielle au Niger ne sortira pas de la prison avant l’élection.

Ainsi en a décidé la justice nigérienne qui pour une troisième fois rejette la demande de mise en liberté provisoire du candidat. Comme au premier tour, l’ancien chef du parlement nigérien n’ira donc pas au contact des électeurs dans ce duel avec le chef de l’Etat sortant M. Mahamadou Issoufou. Détenu depuis novembre, Hama Amadou est accusé de complicité dans une affaire de trafic de bébés.

De retour au pays après son exil en France, l’ancien chef de l’Assemblée nationale du Niger clame son innocence et accuse à son tour, le régime du Président Mahamadou de l’emprisonner pour l’empêcher de briguer la magistrature suprême. Dénonçant elle aussi des dérives anti-démocratiques du pouvoir, la Coalition pour l’alternance (Copa 2016) soutenant la candidature de Hama Amadou a annoncé son retrait du processus électoral.

Pour cette coalition d’opposition les dés sont déjà pipés pour cette élection. Mais Hama Amadou rapporté par son avocat a décidé de ne pas adopter la politique de la chaise vide.