La Nouvelle Tribune

Cameroun : Koumate Monique, martyr de l'indifférence du corps médical

Espace membre

Au Cameroun, un drame innommable s'est produit aux portes de l’hôpital Laquintinie de Douala. En effet, Koumate Monique, une femme de 31, enceinte est décédée ainsi que ses jumeaux aux portes de ce hôpital désormais tristement célèbre.

Koumate Monique, accompagnée de membres de sa famille se rendait à l'hôpital en taxi, lorsqu'elle a été victime d'une crise cardiaque.D'après certaines sources,  Monique a perdu la vie avant l'arrivée aux urgences. Mais pour la famille personne n'a voulu s'occuper d'elle à son arrivée, faute de moyens financiers. Toujours est-il que la patiente décéda. Malgré cela, les médecins sur place refusèrent d'extraire les enfants pourtant encore vivant du ventre de la dame. 

Exaspéré, un membre de sa famille décida envers et contre tout d'extraire elle-même avec un couteau les jumeaux du corps de la dame posé à même le sol devant une des salles de l'hôpital. Des Moments douloureux et extrêmement difficiles que des badauds ont capturé en vidéos et diffusé sur la toile, sans aucun respect pour la défunte, pour sa famille, mais aussi pour les enfants qui finiront par décéder malgré l'entreprise courageuse du membre de la famille.

Depuis quelques heures, la toile camerounaise est choquée non seulement par la tragédie, mais aussi par la vidéo, l'inaction de ceux qui assistaient honteusement à la scène, mais aussi l'inaction, et l'indifférence totale des médécins pourtant censés protéger la population quelque soit la situation. Pour quelques centaines de milliers de francs, une femme et ses jumeaux ont perdu la vie. Une tragédie sans nom, qui malheureusement arrive trop souvent en Afrique. 

Paix à l'âme des défunts, et condoléances à la famille éplorée.