La Nouvelle Tribune

Burkina Faso : Ouattara sauve Compaoré des griffes de la justice

Espace membre

Blaise Compaoré est désormais un Ivoirien. L’ancien chef de l’Etat burkinabè est officiellement devenu citoyen de la Côte d’Ivoire selon un décret publié dans le journal officiel ivoirien.

L’information est diffusée dans les médias ivoiriens qui ont expliqué que l’ancien chef de l’Etat burkinabè en exil à Abidjan avait fait la demande d’obtenir la nationalité ivoirienne. Rapporté ce mardi 23 février 2016 par les médias ivoiriens, la publication au journal officiel a été faite le 18 janvier 2016. « M. Compaoré Blaise, né le 3 février 1951 à Ougadougou (…) est naturalisé Ivoirien » indique-t-on dans le journal officiel cité par les médias.

Un détail est cependant curieux dans cette information. Le décret présidentiel naturalisant Blaise Compaoré et portant la signature du Président Ouattara date du 17 novembre 2014. A cette date, nous sommes à moins d’un mois après le renversement de Blaise Compaoré par un soulèvement populaire. Comme lui, son frère François Compaoré est également devenu Ivoirien.

Pour des observateurs c’est une manœuvre visant à empêcher son extradition au Burkina Faso où il est accusé entre autres, de « complicité d’assassinat», d’«atteinte à la sureté de l’Etat ». Mais certains estiment qu’avoir la nationalité ivoirienne n’est pas une raison suffisante pour qu’il ne soit pas extradé. Pour ceux-ci, l’une des raisons serait l’existence de la peine de mort requise par le code pénal du Burkina en cas d’assassinat.