La Nouvelle Tribune

Témoignage contre Gbagbo : « On nous a tiré dessus »

Espace membre

A la Cour pénale internationale (Cpi) où se tient l’historique procès conjoint de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et de son ancien ministre de la jeunesse Charles Blé Goudé, c’est déjà le temps des témoignages. Mercredi, le premier témoin à charge protégé P-547 a ciblé l’ancien chef de l’Etat ivoirien dans sa déposition.

Victime lui aussi de la crise, il a affirmé que des forces fidèles à Laurent Gbagbo ont tiré à balles réelles sur une foule de population non armée lors d’une marche le 16 décembre 2016. « Nous nous rendions jusqu’à la Rti mais nous n’avons pas pu atteindre cet endroit car on nous a tiré dessus » a-t-il dit. Ce jour, au moins 45 personnes auraient été tuées, 16 femmes violées et 54 blessées. Chauffeur de taxi, selon le témoin, les tireurs étaient des gendarmes. La crise post-électorale de 2010 qui a opposé les rebelles de Alassane Ouattara au régime de Laurent Gbagbo, a fait plus de 3000 morts, plus de 150 femmes violées et des centaines de blessés. Accusés de crimes contre l’humanité, L’ancien président ivoirien et son ministre de la jeunesse plaident « non coupable » dans ce procès très suivi.