La Nouvelle Tribune

Libye : Buhari met l’Occident en garde

Espace membre

Devant les eurodéputés à Strasbourg ce mercredi Muhammadu Buhari le président du Nigéria a mis en garde les pays occidentaux contre la dégradation de la situation sécuritaire en Libye.

Selon le chef de l’Etat nigérian l’instabilité en Libye est une « bombe à retardement ». Il explique que l’état actuel du sud du pays de Kadhafi qui frise une pétaudière avec un foisonnement d’armes est extrêmement préoccupant pour la stabilité dans la région du Sahel et celle d’Afrique du nord voir au-delà. Pour lui, le sud de la Libye se transforme en une sorte de « bombe à retardement stratégique pour le continent africain et l’Europe ».

Il préconise que la communauté fasse feu de tout bois pour trouver une solution définitive à la crise libyenne. Cela fait pratiquement cinq ans que le pays est plongé dans cette interminable crise suite à l’assassinat du dirigeant Mouammar Kadhafi. Les différentes milices qui ont combattu le régime de Kadhafi sont dans un conflit hégémonique qui n’en finit pas. La situation cependant a évolué vers une sortie de crise avec un accord signé en décembre sous l’égide de l’Onu avec un premier ministre désigné, Fayez el-Sarraj. Celui-ci doit proposer pour bientôt des noms pour la formation d’un gouvernement d’union nationale.