La Nouvelle Tribune

Cpi : Stratégie en deux axes de la défense de Blé Goudé

Espace membre

Après la fin du réquisitoire de la défense de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo ce lundi à la Cour pénale internationale, c’est à la défense de l’ex-ministre ivoirien de la jeunesse Charles Blé Goudé que revient ce mardi 2 février 2016 de procéder au même exercice.

Après les premières interventions de la défense de l’ex-leader des Jeunes patriotes, on retient que leur stratégie est élaborée sur deux axes. Le premier est de prouver qu’il n’y a pas eu de plan commun de Blé Goudé et Gbagbo dans le but de commettre les crimes dont ils sont accusés. Le second axe de défense, est de prouver que celui qui est surnommé Général de la rue n’a pas incité à la haine, à la violence pendant la crise en Côte d’Ivoire. Dans ce procès qui est suivi de partout dans le monde, le cabinet de la procureure de la Cpi Fatou Bensouda accuse les deux hommes de quatre crimes contre l’humanité à savoir, meurtres, viols, autres actes inhumains et persécutions. Plus de 3000 personnes ont été tuées, plus de 150 femmes violées pendant la crise selon des chiffres officiels. L’ancien président ivoirien et son ancien ministre plaident « non coupable » dans ce procès.