La Nouvelle Tribune

Chantage contre Mohammed VI : des soucis pour les deux journalistes français

Espace membre

Catherine Graciet et Eric Laurent les deux journalistes français accusés de chantage contre le roi Mohammed VI du Maroc ont des soucis à se faire. Les enregistrements secrets mettant en cause les deux journalistes pour fait de chantage dans le but d’extorquer le prince chérifien ont été validés ce mardi par la Cour d’appel de Paris.

Cette affaire a défrayé la chronique après leur interpellation le 27 août 2015. Catherine Graciet et Eric Laurent ont été interpellés en pleine négociation avec un émissaire du roi Mohammed VI chez qui ils auraient pris une somme de 80.000 euros en espèce contre la publication d’une enquête accablante pour le roi marocain.

Pour les avocats des journalistes mis en cause, cet enregistrement n’est pas exploitable étant donné que c’est l’émissaire du roi Mohammed VI qui l’a fait à l'aide de son propre téléphone. A l’annonce de la validation par le parquet de l’enregistrement, l’avocat de Catherine Graciet a fait savoir son intention de demander un pourvoi en cassation.