La Nouvelle Tribune

Nigéria : Buhari dans le collimateur de l’ethnie de Goodluck Jonathan

Espace membre

Les Ijaw, ethnie de l’ancien président nigérian Goodluck Jonathan sont en colère contre l’actuel Président Muhammadu Buhari. Les membres de cette ethnie ont accusé vendredi le Président Buhari de s’adonner à « une chasse aux sorcières » contre eux. Tout est parti d’un mandat d’arrêt qu’un tribunal de Lagos a émis la semaine dernière contre l’ex-chef rebelle Ekpemupolo connu sous son pseudonyme Tompolo.

Depuis, c’est à un regain de tension qu’on assiste dans la région du Delta du Niger, une région pétrolifère située au sud du pays où la rébellion armée de Tompolo opérait des attaques contre des installations pétrolières. L’ex N°1 du Mouvement pour l’émancipation du Delta du Niger (Mend) est accusé d’avoir volé et blanchi 175 millions de dollars entre 2012 et 2015. Comme lui, de nombreux membres du Pdp, le parti de Goodluck Jonathan sont également visés par des mesures de lutte contre la corruption que le gouvernement en place a mises en œuvres. Pour des membres de l’ethnie Ijaw à laquelle appartiennent Tompolo et Goodluck, c’est un acharnement sur fond de considérations ethnocentriques et politique de la part du nouveau régime.