La Nouvelle Tribune

RDC: La Monusco reconnait ses manquements

Espace membre

C'est au cours d'une conférence de presse donnée hier à Kinshasa que le chef de la mission des Nations-Unis en République démocratique, a reconnu les manquements des éléments de la Monusco à leurs missions. Il faisait ainsi allusion au massacre perpétré en date des 6 et 7 janvier 2016 dans le village de Miriki dans le Nord Kivu.

Au cours de ces tueries qui étaient l'oeuvre des bandits et des rebelles, environ vingt personnes ont été tuées par les assaillants. Ces personnes tuées appartiennent en majorité à la communauté Nande. La Minusco reconnait que lors de ces massacres, vingt soldats des casques bleus étaient postés à un kilomètre de ce village. Mais que ces soldats n'ont pas réagi pour mettre fin à ces tueries. D'où l'enquête initiée par elle dont le but est de comprendre ce qui s'est passé et de déterminer les responsabilités. La Monusco veut aussi tirer les leçons de cette indélicatesse de ces soldats pour envisager d'autres dispositions à prendre les cas échéants. C'est une récidive de la part des soldats de la Monusco, puisque en décembre 2014, trente personnes avaient été tuées à Mitarule, au Sud Kivu sans intervention des soldats de la Monusco qui étaient présents.