La Nouvelle Tribune

Congo-Brazza : Des conditions posées à Sassou pour la présidentielle

Espace membre

Au Congo-Brazzaville l’opposition ne veut pas boycotter la présidentielle. Elle compte y prendre part, mais avec condition. Au terme des négociations avec le pouvoir, le Front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique (Frocad) et l’Initiative pour la démocratie au Congo (Idc), deux regroupements de partis d’opposition ont à nouveau affirmé leur volonté à prendre part à l’élection présidentielle « sous réserve d’obtenir des conditions minimales ».

Dans un communiqué conjoint, ils exigent la « mise en place d’une commission électorale dont l’indépendance est reconnue par tous ». Ils demandent aussi  « l’élaboration d’un fichier électorale fiable préalablement expertisé avec le concours des services de l’Organisation internationale de la Francophonie ». Il faut souligner qu’à la tête de la coordination du Frocad et de l’Idc, se trouve un ancien ministre de Sassou, M. Charles Zacharie Bowao. Selon les autorités congolaises, le premier tour de la présidentielle aura lieu le 20 mars prochain. Denis Sassou Nguesso y participera après un habile changement de constitution promulguée en novembre 2015. A 73 ans, le président Congolais qui totalise déjà plus de 30 ans à la tête du pays part favoris de cette élection.