La Nouvelle Tribune

Cameroun: La vindicte populaire, une pratique sociale à la peau dure

Espace membre

La vindicte populaire est devenue une pratique sociale contagieuse  au Cameroun. Ce tribunal du peuple dans la rue qui prononce des sentences de morts au voleurs est pratiquée dans presque toutes les villes.

Commencée dans les grandes villes comme Douala et Yaoundé, la pratique a gagné rapidement les autres villes. Elle consiste à engager la traque de toute personnes déclarée voleur et de le soumettre à une bastonnade publique jusqu'à ce que mort s'en suive. C'est un jeune délinquant qui a été victime de cette pratique avant hier lundi au marché centrale de la ville de Bamenda. Il lui était reproché le vol d'un téléphone et de l'argent à un vendeur. Arrêté,il a d'abord été battu avant d'être brûlé. Les autorités administratives et de la police se sont toujours insurgés contre cette pratique qui ôtent parfois la vie à des innocents. C'est d'ailleurs la police qui réussit souvent à extirper des mains de la foule, des personnes soumises à cette sentence impitoyable. Mais les autorités rassurent que la sensibilisation et les patrouilles de la police s'intensifieront pour décourager les populations à perpétuer cette pratique dangereuse.