La Nouvelle Tribune

Niger: Hama Amadou: Candidat, mais toujours détenu

Espace membre

Stupeur et consternation dans les rangs des sympathisants de Hama Amadou. Pour une deuxième fois, la justice s'est prononcée défavorablement à sa demande de liberté provisoire.

L'ancien Président de l'Assemblée nationale du Niger, opposant affirmé du Président de la République Mahamadou Issoufou, est poursuivi pour implication dans l'affaire présumé du  trafic international d'enfants nigériens. Après son exil en France qui a duré  plus d'un an, il a été arrêté à sa descente d'avion à Niamey, lors de son retour au pays le 14 novembre 2015 et écroué à la prison centrale de Niamey. Entre temps, il a réussi à déposer son dossier de candidature à la prochaine élection présidentielle. Candidature qui a été validée par la cour suprême. C'est pour cela que sa défense se bat depuis peu pour obtenir sa mise en liberté provisoire. Après un premier échec devant le tribunal de Niamey, c'est autour de la Cour d'appel de Niamey hier 11 janvier de rejeter encore cette demande. L'espoir de la défense repose désormais sur la cour suprême où elle entend introduire le dernier recours.