La Nouvelle Tribune

Burundi: Les auteurs du Putsch risquent la perpétuité

Espace membre

Les 28 militaires et policiers auteurs de la tentative du coup d'Etat des 13 et 15 mai 2015 qui sont jugés à la Cour Suprême de Bujumbura, risquent la perpétuité si l'on s'en tient au réquisitoire du ministère public qui a demandé pour tous les accusés une peine de servitude pénale de perpétuité et une peine d'interdiction d'exercer une fonction publique pendant vingt ans.

 

Par ailleurs, les parties civiles ont demandé des dommages et intérêt de l'ordre de 11 millions de dollars environ. Il reste seulement à espérer que lors du verdict les juges soient sensibles aux arguments avancés par les accusés pour justifier leur forfait puisqu'ils ont tous reconnu et assumé les faits qui leur sont reprochés. Le général Zénon Ndabaneze a par exemple expliqué qu'en tant qu'officier supérieur son implication à ce coup d'Etat, visait à sauver et à défendre l'accord d'Arusha, la constitution et surtout l'unité nationale. Les juges se montreront-ils réalistes pour tenir compte de la situation sociopolitique du pays et accorder des circonstances atténuantes à ces accusés? Seule la suite du procès pourra nous le faire savoir.