La Nouvelle Tribune

Burundi: Polémique autour de la reprise des pourparlers

Espace membre

Il n’y aura pas de reprise des pourparlers entre gouvernement et opposants initialement prévu pour demain, mercredi 6 janvier en Tanzanie. C’est du moins, ce qu’on retient des différents communiqués provenant de chaque partie impliquée dans la crise qui secoue le Burundi.  

"On n'a pas encore reçu d'invitation. Ce qui signifie que le rendez-vous de mercredi ne peut plus avoir lieu" a indiqué un membre de l’opposition burundaise. Dans le camp présidentiel, c’est le même constat. Selon Willy Nyamitwe, chargé de la communication présidentielle, la date du 6 janvier n'était pas retenue. Il a indiqué que cette date n’était pas consensuelle. Conséquence, les négociations ne peuvent pas reprendre. Mais qui est inquiète le plus, c’est que les deux camps ne parlent pas d’une date de reprise concrète des pourparlers.

Il faut noter que la crise au Burundi est née suite à l’élection pour un troisième mandat du président Pierre Nkurunziza. Le président ougandais, Yoweri Museveni, médiateur dans cette crise a pu réunir le 28 décembre dernier les deux parties en Ouganda, plus précisément au Stade à la State House Entebe pour entamer de nouvelles discussions entre gouvernement et opposant burundais.