La Nouvelle Tribune

Rwanda : Kagame candidat, Washington pas d’accord

Espace membre

Paul Kagame le président en fin de mandat du Rwanda n’a pas l’intention de quitter le pouvoir en 2017. L’homme fort du Rwanda a finalement annoncé officiellement sa candidature après l’adoption d’une nouvelle constitution en remplacement de celle de 2003 qui l’empêchait de se maintenir au pouvoir.

Sans surprise, la décision du chef de l’Etat rwandais ne plait pas à Washington qui le voyait venir. Pour John Kirby le porte-parole du département d’Etat américain, Paul Kagame met en péril les institutions démocratiques que les Rwandais ont bâties au prix de nombreux sacrifices depuis 20 ans. Au pouvoir depuis 1994 au lendemain du génocide qui a coûté la vie à 800.000 personnes, des Tutsi pour la plupart, Paul Kagame s’est forgé une réputation de bon dirigeant avec de nombreuses réformes qui font du pays, un des pays les mieux gérés au monde. Cela n’est pas pour autant une raison suffisante pour Washington et notamment pour le Président Obama qui estime qu’il faut pour les Etats africains, des institutions fortes plutôt que des hommes forts.