La Nouvelle Tribune

Affaire «enregistrement audio»: Zida plonge une fois encore Soro et Bassolé

Espace membre

Il cloue le bec à Guillaume Soro et Djibril Bassolé dans l’affaire des écoutes téléphoniques. Le premier ministre burkinabè, Yacouba Isaac Zida n’en fini pas avec les déclarations qui de plus en plus, rendent coupables les deux autorités citées dans cette affaire.

« C’est authentique parce que nous avons obtenus ces écoutes à partir des moyens techniques et scientifiques. Pourquoi quand Angela Merkel dit que Barack Obama l’écoute, vous ne dites pas que c’est faux ? On a acheté ces outils avec de l’argent du contribuable burkinabè, c’est pour que ça serve à sa sécurité ». Ceci est un extrait  de la déclaration faite par le premier ministre Zida ce dimanche 27 décembre lors d’une conférence de presse qu’il organisé pour parler de l’audit de la transition au Burkina qui tire à sa fin. Il faut rappeler que cette déclaration de Zida n’est pas une première. Une fois déjà, il avait déclaré l’authenticité des écoutes téléphonique en rapport avec le putsch manqué du 17 septembre.  Depuis l’éclatement de cette affaire, les deux autorités indexées clament leur innocence et dénoncent une « affaire politique ».