La Nouvelle Tribune

Nigéria : l’armée camerounaise accusée d’avoir tué 70 civils

Espace membre

70 civils victimes collatérales de la lutte contre la secte djihadiste Boko Haram. Selon des témoignages émanant de villageois dans le nord-est du Nigéria, les forces armées camerounaises ont tué au moins 70 civils dans la chasse aux djihadistes de Boko Haram dans l’Etat de Borno.

Les forces camerounaises mises en cause, ont tiré sur les villageois à leur arrivée dimanche a indiqué un responsable de groupe d’auto-défense nommé Muhammed Abba qui a également déploré que les soldats camerounais n’ont pas cherché à vérifier l’identité des personnes sur place avant de les abattre.

Information confirmée par le porte-parole de l’Etat de Borno qui a déclaré que « les soldats camerounais ont tué sans hésiter ». Du côté de Yaoundé, le gouvernement rejette en bloc ces accusations arguant que les forces armées camerounaises ont reçu une formation les obligeant à respecter les droits de l’homme. L’intervention camerounaise, selon Yaoundé a permis de libérer 900 otages des fers de Boko Haram.