La Nouvelle Tribune

Procès des putschistes : Kafando et Zida se constituent partie civile

Espace membre

Au Burkina Faso, les choses se précisent pour le procès des auteurs du putsch des 16 et 17 septembre 2015. Le Président et le Premier-ministre de la transition se constituent partie civile pour le démarrage du procès.

En plus du Président Michel Kafando et du premier ministre Yacouba Isaac Zida, il y a le professeur Augustin Loada, ministre de la fonction publique, du travail et de la sécurité qui se constitue également partie civile. Tous les trois et d’autres membres du gouvernement présents au moment des faits, se disent victimes de séquestration, de prise d’otages orchestrés par les éléments de l’Ex-régiment de sécurité présidentielle qui ont mené le putsch ayant momentanément suspendu le cours de la transition. Le procès tant attendu verra à la barre le Général Diendéré, chef des putschistes et ancien homme de confiance de l’ancien Président Blaise Compaoré actuellement objet d’un mandat d’arrêt international. Aussi sera jugé, Djibril Bassolé accusé d’être un des cerveaux du putsch avorté. Celui-ci aurait également eu des consignes de l’actuel chef du parlement ivoirien Guillaume Soro.